0

« Nuit gravement au salut » d’Henri-Frédéric Blanc – Dimanche 30 septembre 2018 à 20h30 au Théâtre d’Étampes.

« Nuit gravement au salut » d’Henri-Frédéric Blanc, Dimanche 30 septembre 2018 à 20h30 au Théâtre d’Étampes.
Burlesque paradoxal
La grande réussite de cette pièce est de combiner cette trame très sombre avec une écriture précise et alerte, pleine de sous-entendus et de facéties. Car la montée en puissance du danger pour Léa ne remet jamais en question la drôlerie de ce texte, servie par des comédiens excellents. La scène se passe dans un restaurant. Victor Pontier est un éditeur, tour à tour fat, grotesque, cynique, manipulateur et violent. Léa Belmont est une romancière, dont la principale stratégie de défense consiste à feindre de ne pas voir où l’on veut la mener. Le serveur, intrusif jusqu’à l’exaspération, caricatural à souhait, restera sans doute le plus humain des trois.
« Nuit gravement au salut » peut se prévaloir d’être de ces pièces où l’on trouve mêlées avec art, des qualités qui logiquement s’excluraient : rire franc et destin écrasant, envolées de poésie pure et réalités sordides.
Écrit par Henri-Frédéric Blanc et interprété par Stéphanie Bassibey, Pierre-Michel Dudan et Ludovic Laroche
La presse en parle :
«Une comédie d’une grande saveur interprétée par trois formidables comédiens.» Le Parisien

«Jubilatoire ! L’acteur et metteur en scène Ludovic Laroche manie avec habileté les rythmes… Une pincée de cynisme, une cuillère d’humour noir, un langage de signes et un duel de rhétorique vous attendent tous les soirs» France Inter

Saïda Churchill • 18 août 2018


Précédent